EDR : definition et à quoi ça sert ?

edr-definition-a-quoi-ca-sert

Un EDR (Endpoint, Detection and Response) est un équipement de cybersécurité pour les postes de travail. Mais à quoi sert-il vraiment et comment vous protège t-il ?

Est-il (vraiment) plus efficace qu’un anti-virus et pourquoi ? Dans cet article, nous allons tout vous expliquer en détail sur le rôle d’un edr pour votre ordinateur et votre cybersécurité !

Définition d’un edr :

Un EDR, pour Endpoint Detection and Response, est un outil de cybersécurité conçu pour protéger les postes informatique des entreprises. Autrement dit, il agit comme une caméra de surveillance qui surveille en continu les activités suspectes ou malveillantes sur vos appareils.

Si quelque chose d’anormal est détecté, l’EDR bloque et fournit des outils pour analyser et neutraliser la menace. Cela permet de vous protéger et de prévenir les dommages causés par les attaques informatiques !

Le rôle d’un edr :

L’EDR est un point central de votre stratégie de défense en cybersécurité. Il déploie une surveillance et une analyse pointue des menaces sur chaque appareil. Qu’il s’agisse d’ordinateurs de bureau, de portables ou de serveurs.

L’investigation simplifiée grâce à votre edr :

Au-delà de la simple détection, cette technologie offre une panoplie d’outils pour une investigation approfondie des menaces de cybersécurité. Les équipes de sécurité, que ce soit en interne ou auprès de votre prestataire informatique, auront une remontée des incidents pour en comprendre les mécanismes et y apporter une réponse ciblée et efficace.

L’EDR sert donc non seulement de bouclier contre les intrusions, mais aussi de support pour assurer votre continuité d’activité en protégeant vos actifs !

edr-role-pour-cybersecurite-entreprise

Les différents types d’« Endpoint Detection and Response » :

Par définition, un edr est avant tout une technologie, par exemple il existe la solution de WatchGuard nommée « EPDR ». Vous pouvez lire notre article sur la présentation et la définition de cet EPDR juste ici. Mais il existe bien évidemment de nombreuses solutions différentes qui vont correspondre à votre infrastructure.

Voici ce que vous devez savoir à propos des différents types d’ edr disponibles :

  • Méthodes de détection et d’analyse : Les EDR s’appuient sur l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle pour identifier les comportements suspects ou les anomalies sans signature. La précision, la vitesse de détection et la capacité à repérer les menaces zero-day varient en fonction de ces méthodes.

  • Réponse aux incidents : La manière dont les EDR gèrent les réponses aux incidents peut aussi différer. Certains offrent des réponses automatisées qui permettent de contenir et de neutraliser les menaces sans intervention humaine, tandis que d’autres nécessitent une analyse et une réponse manuelle. Un point non négligeable en fonction de vos effectifs internes.

  • Intégration et compatibilité : La facilité d’intégration de l’EDR avec d’autres outils de sécurité (comme les SIEM, les firewalls, et les systèmes de gestion des identités) et sa compatibilité avec différents systèmes sont très importants ! Des solutions sont adaptées aux environnements cloud, tandis que d’autres sont optimisées pour des infrastructures sur site.

  • Prix et modèle de licence : Les modèles économiques sont aussi différents, certains fournisseurs offrent des prix basés sur le nombre d’utilisateurs ou d’appareils, tandis que d’autres peuvent proposer des abonnements avec des fonctionnalités et des services à niveaux. À vous de trouver ce qui correspond au mieux à votre besoin !

Différence entre un edr et un anti virus ?

La différence est qu’un antivirus se concentre sur la détection et la suppression des malwares connus en utilisant des signatures de virus, alors que l’edr utilise des techniques telles que l’analyse comportementale, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, pour identifier les activités suspectes.

Pour plus de détails sur toutes les différences, cliquez ici

Infographie-Anti-Virus-EDR

Est-il (vraiment) plus efficace qu’un anti-virus ?

Lorsqu’on compare l’efficacité d’un EDR (Endpoint Detection and Response) à celle d’un antivirus, il est important de considérer les objectifs de sécurité.

Dans l’état actuel des choses, l’EDR est plus efficace qu’un antivirus dans plusieurs domaines clés, en raison de sa capacité à fournir une protection plus complète et avancée contre un éventail plus large de menaces.

Les 7 types d’attaques bloqués par un edr et pas par un anti virus :

  • Attaques Zero-Day : Les attaques zero-day exploitent des vulnérabilités non découvertes ou non corrigées dans les logiciels. Contrairement aux antivirus qui dépendent de bases de données de signatures de malwares connus, les EDR peuvent détecter les comportements suspects ou anormaux indiquant une attaque zero-day.

  • Malwares Sans Fichier (Fileless Malware) : Ces malwares résident en mémoire ou exploitent les outils natifs du système d’exploitation pour exécuter des attaques, sans écrire de fichiers sur le disque. Les EDR, grâce à leur surveillance comportementale, peuvent identifier ces activités suspectes même en l’absence de fichiers malveillants.

  • Attaques Polymorphes : Les malwares polymorphes modifient leur code ou leur structure pour échapper à la détection par les signatures de malwares. Les EDR utilisent des techniques avancées, comme l’apprentissage automatique, pour détecter ces variations.

  • Ransomwares Avancés : Bien que les antivirus puissent détecter certains ransomwares, les EDR offrent une protection renforcée contre les techniques de ransomware plus sophistiquées, en surveillant les comportements typiques de ces attaques, comme la modification rapide de nombreux fichiers.

  • Phishing et Ingénierie Sociale : Les EDR peuvent aider à détecter les conséquences d’attaques réussies de phishing ou d’ingénierie sociale. Ils identifient des activités suspectes qui pourraient indiquer un accès non autorisé.

  • Escalade de Privilèges : Les EDR sont conçus pour détecter les escalades de privilèges (tentatives d’acquérir des droits d’accès plus élevés).

  • Attaques Persistantes Avancées (APT) : Les APT sont des campagnes malveillantes ciblées et soutenues visant à maintenir un accès non autorisé à l’information d’une cible. Les EDR peuvent détecter et répondre à ces menaces en analysant les comportements sur les endpoints.

Ce que vous devez retenir pour votre cybersécurité :

Comme évoqué précédemment, un edr est un pilier essentiel de votre cybersécurité. Chez SI CLOUD, nous installons à nos clients uniquement ce type de solution de cybersécurité pour les postes de travail.

Enfin, il faut également retenir qu’une solution d’EDR fait partie intégrante de votre stratégie globale de cybersécurité. En combinant les bons outils et en passant par des experts pour mettre en place vos solutions vous limitez grandement votre surface d’attaque !

serveurs datacenter si cloud

Vous souhaitez mettre en place des EDR pour votre entreprise ?

Pour naviguer plus vite 🚀

Campagne-phishing_1

Recevez gratuitement nos ressources

Profitez de nos e-book et ressources dédiées à l'IT en avant-première. (Déjà +150 abonnés inscrits)
icone-ressources-si-cloud